Philippe Bonan


Né en 1968, à l’apogée de la photo humaniste incarnée par Brassaï, Boubat, Doisneau, Philippe Bonan s’intéresse à la vie quotidienne, et surtout témoigne, avec sensibilité et justesse, de ces personnages à part que sont les artistes. Il est l’un photographe qui suit avec le plus d’assiduité les artistes français et étrangers, street art ou non, de la rue à l’atelier.  

« Philippe accumule les photos et collectionne des œuvres de ces mêmes artistes. Là est peut-être son secret : c’est qu’il est tout entier dans ce qu’il fait, qu’il n’y a pas de séparation entre son art  et sa vie. Et quand Philippe est tout entier, il l’est avec sa générosité. Il n’y a qu’à regarder ses portraits. Ils sentent la bonhomie de celui qui les photographie. Comme pour des œuvres d’art, ses portraits suintent son propre personnage. Tout simple, sans concession »… Extrait de l’Opus Délits N°10, aux Editions Critères.

Keith Haring par Philippe Bonan

Jana & JS par Philippe Bonan