Thomas Canto


Né en 1979, Thomas Canto vit et travaille entre Lyon et Paris. Assez tôt l’envie de peindre sur toiles se manifeste. En 1995, il se lance dans la pratique du graffiti, médium plus accessible et plus actuel, et suit des cours d’histoire de l’art qui le sensibilisent aux différentes techniques artistiques. Au graff viennent rapidement s’ajouter d’autres médiums : peintures issues d’architectures imaginaires, calligraphies dynamiques, light painting ou encore body painting.
L’hétérogénéité de ces disciplines trouve pourtant un point commun dans le mouvement, base de construction de chaque trait, et dans la recherche constante d’un équilibre. Si son travail de peintre trouve sa source dans l’imaginaire et constitue une création totale, structurée, architecturée, les autres disciplines révèlent une volonté de s’approprier leur support, de l’embellir.
Thomas Canto explore l’Urban Art dans toute sa diversité, par tous les médiums (toiles, installations, sculptures, performances…) et n’hésite pas à mélanger les techniques : bombe aérosol, gouache, huile, collage, peinture acrylique, encre de chine… Qu’il s’agisse d’habiller la ville de lumière et de couleur dans ses photographies et vidéos de light painting, de recouvrir un mur, ou encore un corps - avec le body painting - l’artiste cherche à réinventer, à customiser le support qui sert de base à sa création. Les œuvres qui en résultent, nées de l’immédiateté du moment ou de la spontanéité d’un mouvement, sont parfois éphémères, immortalisées par le biais de la photographie et de la vidéo.
Thomas Canto a également fondé et dirigé la N2O galerie à Lyon, où il a exposé de nombreux artistes de la scène urbaine contemporaine. Il a également réalisé des performances urbaines, notamment avec Marko93, pionnier du light painting en France.
Aujourd’hui, l’artiste réalise aussi bien commandes publiques qu’expositions personnelles. En 2008, il intègre la collection Sachs et est coté par la maison de vente ArtCurial.

Thomas Canto
Thomas Canto

Thomas Canto