ASA

Le collectif allemand : ASA (Altona Stencyl Art)
Créé en 2006 par Artiste-Ouvrier, Anne Pfirsich, Pirho et Dash3ultra. ASA signifie Altona Stencil Art du nom du quartier Historique de Hambourg Altona. Peu de temps après Quasikunst les a rejoints. Les membres du collectif ASA ne travaillent pas uniquement avec la technique du pochoit mais sont également influencés par le Street Art, le design graphique et l’illustration. De ce fait il est difficile de mettre une étiquette sur le crew, d’autant plus que les manières d’appréhender la peinture de chaque membre n’aboutissent pas à un ensemble homogène et explorent de nombreuses facettes de l’art urbain. Les œuvres de ASA se trouvent dans les festivals, des fêtes, des marchés, dans la rue, dans des galeries mais aussi dans de nombreuses expositions personnelles ou collectives à Hambourg, Paris, Téhéran, Berlin, Barcelone, Madrid, Lima, Addis Abeba etc… Fin 2008 : ASA fonde la galerie Assoonas et offre ainsi la possibilité à de jeunes artistes issus du mouvement Street Art de présenter leur travail dans un cadre authentique.

Pirho
PirhoEncore étudiant et salarié en même temps, Pirho est peut-être le moins productif du collectif mais sa sensibilité et son enthousiasme ont largement contribué au développement du crew ASA. On se souvient notamment de son pochoir de Tara, une divinité bouddhiste, qui fait plus de 2 m de haut, ou de sa vague d’Okusai qui encore aujourd’hui fait référence dans les compositions de grands formats. Pirho est encore dans un processus de recherche, multipliant les séries sur des sujets divers évoquant son enfance ou ses rêves. Il se spécialise un temps dans les grands pochoirs à même le sol. Lors d’un voyage, il a eu l’occasion de produire 3 toiles avec Jérôme Mesnager.
Dash3ultra
Dash3ultra
Son pseudo évoque une marque de lessive et sa thématique est dès le départ polémique vis-à-vis du star système et des mass media. Il vient de l’infographie et du design et fait ses premiers pas au pochoir avec Artiste-Ouvrier. Il participe au « Difusor » à Barcelone en 2007 avec ses premiers portraits de Gagarine, le cosmonaute russe, qui marquera le début d’une longue série sur les « anti-héros ». Dès 2007, il perfectionne sa technique en intégrant la contrainte du pixel utilisant des images captées sur internet en basse résolution tout en proposant des formats de plus en plus grands. Premier compagnon d’Artiste-Ouvrier en Allemagne, il a grandement contribué au développement de l’atelier « Da wird der Hund in der pfanne verrückt » devenu la galerie Assoonas. Certains de ces collages ont pu être aperçus à Paris, mais c’est massivement à Hambourg qu’il s’exprime au moyen d’affiches très graphiques, saturées de détails et de couleurs. C’est également l’auteur de la plupart des flyers et documents graphiques du collectif ASA.

Anne Pfirsich
Anne Pfirsich
Son pseudo signifie Anne Pêche mais aussi « 41 » en faisant glisser légèrement les sonorités. Anne Pfirsich travaille épisodiquement au pochoir depuis des années, les distillant dans les rues de Hambourg. Dès 2006 elle intègre WCA sous le nom d’Alba et travaille notamment avec Marybel en duo durant son long séjour parisien. Son retour à Hambourg va motiver la création du groupe ASA. Cependant, elle va progressivement délaisser le pochoir pour s’adonner à la peinture à mains libres sans pour autant abandonner les fresques murales. Son trait est très personnel, immédiatement reconnaissable, et ses autoportraits à capuche ne laissent personne indifférent. Elle manie l’humour autant que l’émotion et la provocation. Son apport personnel dans le collectif ASA est primordial mais elle travaille aussi beaucoup en solo et multiplie les expositions depuis 2007. A mi-chemin de l’art séquentiel (BD) et de l’illustration expressionniste, elle s’est parfaitement adaptée aux contraintes de la rue.